dimanche 31 août 2008

A perfect smile

Aussi curieux que cela puisse paraître, je n'ai commencé à réaliser l'importance et le pouvoir de séduction d'un beau sourire qu'à l'âge de 40 ans.
N'ayant pas moi-même un sourire d'acteur, j'imagine que j'ai un peu zappé le concept jusqu'au jour où j'ai commencé à remarquer que certaines personnes peuvent se permettre d'ouvrir grand la bouche sur une photo. Le sourire qu'elles affichent les rend extrêmement séduisants et attirants. Il en émane une espèce de charisme, quelquechose d'indéfinissable, qui me fait dire: et pourquoi pas moi ?
Pourquoi est-ce que je n'ai pas ce grand sourire ouvert au monde, à la vie, à la personne qui me prends en photo ?


Tell me what you don't like about yourself...
Qui refuserait d'avoir le sourire du Docteur Christian Troy, célèbre chirugien esthétique de la série Nip Tuck ?
N'exagérons rien, je n'ai pas non plus une dentition à faire rigoler un poivrot édenté mais le sourire..., c'est pas ça quoi...
Et puis il me manque deux molaires. Mâchoire inférieure, dans le fond, heureusement, ça ne se voit que quand j'ouvre grand la bouche. Ce que je ne fais qu'en face de mon miroir, chez le dentiste, ou à l'occasion d'un baiser langoureux.
Ces deux molaires manquantes devraient même constituer un avantage dans le cadre de mon traitement orthodontique puisque ça laissera plus de place aux autres dents pour s'aligner correctement.
Mais je sais déjà que si je suis satisfait du résultat final, l'étape suivante sera la pose d'implants dentaires et un blanchiment complet de mes dents: je suis un ancien gros fumeur et la nicotine à laissé des tâches qui ne partent pas au détartrage.
Foutu pour foutu hein... ;-)

Enfin, pas complètement puisque j'ai souscrit à une assurance Dentalia Plus. Ce n'est pas tellement cher (6 € /mois) et ça remboursera une partie des frais dentaires à condition de ne pas être trop pressé et de ne pas faire tout le chantier la même année.
Je veux bien y consacrer un certain budget mais n'exagérons rien, je ne suis pas spécialement riche et je n'ai pas d'argent à jeter par la fenêtre.


Changer de dentiste = changer de vie
C'est un peu tiré par les cheveux, je vous l'accorde, mais je me suis fait la réflexion que quand on est pas fier de ses dents, la seule chose qu'on demande à son dentiste, c'est de ne pas nous faire mal quand il nous soigne.
Si c'est le dentiste chez qui on va depuis qu'on est tout petit, on s'habitue à lui et lui s'habitue à nous. Il sait que vous n'êtes pas de ceux à qui il faut commencer à vanter les avantages d'une dentition parfaite parceque de toute façon ça ne sert à rien. Il est déjà content et fier de vous si vous vous brossez les dents une fois par jour et si vous faites un détartrage une fois par an. Et puis de toute façon, comme en plus vous fumez et que la nicotine fait beaucoup de dégâts, pour lui vous êtes un cas desespéré.

Et puis un jour on déménage et on n' a plus envie de traverser la ville pour se rendre chez son dentiste habituel.
On en trouve un autre. De préférence une femme: elle sera attentive au côté sanitaire d'une bonne dentition mais elle sera aussi attentive au côté esthétique. En même temps elle pousse un peu à la consommation mais bon...
Et voilà que la démarche d'aller chez le dentiste prend une dimension positive.
Pendant des années, je suis allé chez le dentiste pour soigner mes carries, aujourd'hui j'y vais pour améliorer mon aspect extérieur. Avec tout ce que ça impliquera dans ma vie de tous les jours et les changements que ça devrait impliquer dans ma relation aux autres. En tous cas, ceux que je ne connais pas.
Parce que ceux que je connais, ma famille, mes amis...que mes dents soient bien droites ou fort de travers...ils s'en foutent. il me prennent comme je suis et c'est très bien comme ça.

Par contre, ce foutu miroir...

samedi 30 août 2008

Choisir son orthodontiste

Ne me demandez pas le nom de mon orthodontiste, je ne le communiquerai pas. De un, parce que je ne sais pas encore si c'est un bon orthodontiste (bien qu'il m'ait été recommandé par ma dentiste), de deux, je trouverais ça un peu malsain de faire de la publicité pour un membre du corps médical ou paramédical.
Et n'ayant pas encore commencé le traitement, je ne suis pas à même de juger de ses compétences.


Preferred Provider ?
Une fois la décision prise de me réaligner les dents et le choix de la méthode mûrement réfléchit, il restait encore à trouver l'orthodontiste pratiquant et ayant déjà une bonne expérience avec Invisalign. Et me voilà reparti à fouiller Google (à force d'y trouver beaucoup de choses, on finit par croire qu'on y trouvera tout), à la recherche du praticien en question, et dans ma région s'il vous plait.
A défaut d'y trouver une adresse, j'y ai trouvé un tas de commentaires d'utilisateurs dans des forums parlant de problème de dentition, tous ravis d'avoir choisi Invisalign, et tous prétendant qu'il fallait absolument porter son choix sur un orthodontiste "Preferred Provider", c'est à dire un praticien qui a reçu une formation spécifique ou en tous cas, qui a des diplomes à encadrer et à mettre au mur pour justifier un prix exhorbitant.
Voilà un argument marketing pour les naïfs comme moi et auquel j'aurais facilement souscrit si j'avais dû choisir mon orthodontiste tout seul.
Il faut dire que, n'ayant jamais croisé un orthodontiste de ma vie, l'image que j'en avais était celle assez floue d'un vilain monsieur qui met des appareils en métal dans le bouche des enfants pour les rendre très laids et malheureux à force de subir les moqueries de leur camarades à la cour de récré.
Encore pire qu'en dentiste quoi...

Et en fait pas du tout. Ma dentiste m'a refilé les coordonnées d'un orthodontiste qui pratiquait Invisalign, j'ai pris rendez-vous pour une première consultation et voilà comment, après avoir pesé le pour et le contre pendant 3 ans, tout à commencé à s'accélerer.


La 1ère consultation
La 1ère consultation est une prise de contact qui vous permet de vous rendre compte qu'un orthodontiste est un type comme vous et moi, sauf que lui a de belles dents et un sourire parfait. (enfin, vous je sais pas, mais moi pas)
Il évalue l'étendue des dégâts au niveau de vos machoires et de vos dents et vous explique en quoi consiste la méthode Invisalign.
Il vous explique comment il va s'y prendre pour "mouler" des empreintes de vos dents sur base desquelles il va travailler à l'aide d'un logiciel informatique. Et là, le gars, il m'a vraiment bluffé!
Il tourné vers moi l'écran de son ordinateur. On y voyait une représentation en 3 dimensions d'une machoire inférieure, dont les dents étaient bien de travers et,à l'aide du curseur de la souris, il s'amusait à réaligner les dents une à une jusqu'à obtenir une dentition parfaite.
- "Bon, là ça va très vite, mais en réalité il faut compter un an pour obtenir ce résultat. Moi je communique à Invisalign la position de vos dents au départ, le résultat final que je veux obtenir et eux fabriquent les gouttières que vous devrez porter pendant un an." me dit-il en souriant.


Convaincu d'avoir fait le bon choix tant de la méthode que du praticien, j'ai repris rendez-vous pour une 2ème consultation. Là il a pris les empreintes de mes dents à l'aide d'une pâte qui durcit en quelques minutes et on s'est refixé un rendez-vous pour la remise des gouttières.

C'est ce jeudi, 4 septembre. dans 5 jours...

La méthode Invisalign

Mettons les choses au point: ce blog ne se veut en aucun cas une publicité pour La méthode Invisalign ni pour l'orthodontie en général. Je n'ai pas encore commencé mon traitement et si je n'obtenais pas le résultat escompté ( a perfect smile - un sourire parfait), je n'hésiterai pas à le crier haut et fort.


Alors, Invisalign, c'est quoi ?
Pour ceux qui ne savent pas, il s'agit d'un traitement orthodontique relativement récent dont la caractéristique principale est l'utilisation de gouttières transparentes que l'on porte (minimum 20 heures par jour) pendant un an, ou plus, en fonction du redressement à obtenir. Plus les dents sont de travers, plus la durée du traitement sera longue.

Ces fameuses gouttières presque transparentes sont réalisées à partir d'empreintes de la positions actuelle des dents, réalisées par l'orthodontiste.

Concrètement, il va vous demander de mordre dans une pâte qu'il prépare et vous fixe aux machoires à l'aide d'un petit moule en plastic. D'abord la machoire du haut, ensuite celle du bas.

Cette pâte dans laquelle vous devez mordre va durcir en quelques minutes formant ainsi la base à partir de laquelle il va travailler.
Il va communiquer à Invisalign (aux Etats-Unis) la situation actuelle de vos dents et le redressement qu'il veut obtenir et Invisalign va lui renvoyer un jeu de gouttières réalisé en fonction des informations communiquées par l'orthodontiste.

Mon traitement durera 52 semaines. Les dents devraient commencer à se redresser (lentement mais sûrement) assez vite puisque je suis censé porter le premier jeu de gouttières pendant 15 jours, et passer ensuite au jeu de gouttières suivant. Et tous les 15 jours, rebelote.
L'orthodontiste devrait donc me remettre 26 jeux de gouttières si j'ai bien compris.
Une visite au cabinet dentaire est prévue tous les 3 mois, pour contrôler les progrès du traitement.

Combien ça coûte ?
Avant de me lancer, j'ai lu par-ci par-là que c'était en fonction de la durée du traitement.
Apparement, pour un redressement "normal" des dents (traitement d'un an donc), j'en aurai pour 3000 €. Je ne vous cache pas que j'avais déjà gagné 1000 € sur le budget que j'avais prévu en fonction des renseignements que j'avais pu glaner en surfant sur les forums. Il semble qu'en France, ça tourne souvent entre les 4000 € et les 7000 €.

Bon, 3000 € c'est une somme aussi hein, mais ça me semble honnête. Un traitement orthodontique classique me revenait à la moitié mais je l'ai dit et répété: hors de question de mettre tout ce métal en bouche, même pour y gagner un beau sourire.


Est-ce douloureux ?
Il parait que non. Les témoignages que j'ai lus concordent avec ce que l'orthodontiste m'a dit: tout au plus, une gêne, à chaque fois qu'on passe aux gouttières suivantes mais comme les dents sont supposées se redresser, on s'habitue vite.


Est-ce contraignant ?
Sûrement! Il faut s'habituer à vivre avec ces gouttières en bouche, mais apparement, à côté des traitements linguales et autres, c'est Byzance.
Les gouttières sont amovibles, on les enlève pour manger ou pour se brosser les dents. La réussite du traitement dépendra de la volonté et de la détermination: il faut porter les gouttières au moins 20 heures par jour, sinon ça ne marche pas, ou alors le traitement sera interminable.
Pour le reste, point de vue élocution ou est-ce que les gouttières sont vraiment invisibles, je ne sais pas, on verra à l'usage.


Est-ce efficace ?
Y a intérêt! ;-)
Comptez sur moi pour vous tenir au courant.

vendredi 29 août 2008

Sourire or not sourire

Décider de se soumettre à un traitement orthodontique n'est pas une chose simple, à moins d'avoir les dents completement à l'envers ou au moins très mal alignées (ne pas avoir le choix quoi...)
Dans mon cas, la décision a mûri pendant de longs mois. 3 ans en fait.

J'ai commencé à faire attention à mes dents et je les trouvais moches. J'étais encore à l'époque un gros fumeur et je n'ai jamais lésiné sur un petit verre de rouge. Ajoutons à cela une totale négligence (je me brossais les dents tous les jours mais plus pour avoir bonne conscience que pour avoir des dents saines) et voilà qu'un matin, à 40 ans, je me rends compte du chantier. J'essaie de sourire au miroir et je me rends compte que mon sourire n'est pas franc, que mes dents sont jaunes et tâchées. Et pour finir le tableau, mes dents ne sont pas droites. Il y a même une dent devant qui, si elle continue comme ça, finira par me sortir de la bouche, même quand ma celle-ci est fermée.
Ca ne va pas, ça ne va pas du tout!
Je ne peux pas rester comme ça...

J'ai commencé à attaquer le problème avec les moyens du bords (produits et systèmes de blanchiment des dents, brosse à dents soniques, super-soniques, hypersoniques, à poils durs, à poils mous, celles qui vont mieux dans les coins, dentifrices ultrawhite, maxwhite, megawhite, enfin bon, qu'est-ce qu'ils arrivent à nous vendre, quand-même...
Bref, ça ne changeait rien, il fallait attaquer le problème de manière plus sérieuse: blanchiment des dents et orthodontie, je ne voyais plus que ça.
Pour le blanchiment c'était assez simple: visite chez le dentiste, des gouttières, un produits et hop, le tour serait joué.
Mais pour réaligner les dents, l'orthodontie...ces trucs métalliques en bouche...ressembler à un méchant dans James Bond dès qu'on sourit, et pendant un an un plus...
Et si le résultat n'était pas au rendez-vous ?

Et c'est avec ce dilemne que de longs mois on passé, sans que je n'arrive à me faire une raison à propos de ce sourire que je n'aimais pas du tout mais sans arriver à me décider à consulter un orthodontiste: hors de question de me mettre tout ce métal en bouche.

Et puis un jour, alors que j'avais abandonné ce projet (j'ai fait mes yeux à la place, au moins maintenant, je ne porte plus de lunettes), je tombe sur un site qui parle d'un traitement orthodontique sans ces satanées bagues métalliques: des gouttières invisibles qui, si on les porte pendant un an (en fonction de la dentition), redressent les dents en toute discretion.

La méthode Invisalign, ça s'appelle.
Trop beau pour etre vrai ?
C'est ce qu'on va voir....